Ragueneau & Roux / Carnet d’architecture / Réalisations  / REORGANISATION DE LA PHYSIQUE (RPHY)

REORGANISATION DE LA PHYSIQUE (RPHY)

La conception du bâtiment 3R4 exprime par son architecture la lisibilité de l’Institut I.R.S.A.M.C, participant à son attractivité vis-à-vis des équipes de recherche, ainsi que dans le développement de partenariats scientifiques et industriels.

En dépit de son étroitesse et des fortes contraintes foncières de ses abords immédiats, le terrain alloué à l’opération bénéficie de mises en perspective dégagées depuis l’entrée du site Universitaire et son boulevard périphérique :
– Côté Sud-Ouest, la distanciation induite par le point de vue dégagé depuis l’entrée du site, inscrit le bâtiment en rapport d’échelle lointaine, favorisant la mise en perspective de son volume élevé à R+1 et de ses façades, adossé à la barre linéaire R+4 du bâtiment 3R1 existant,
– Côté Nord-est, le pignon du bâtiment neuf s’inscrit en continuité urbaine d’alignement du front bâti des bâtiments du Campus et inscrit l’I.R.S.A.M.C, dans un rapport d’échelle de proximité.

La forme du bâtiment est strictement adaptée à sa fonction, les différentes séquences volumétriques de la construction correspondent aux entités fonctionnelles, dont l’implantation est déterminée par leurs impératifs organisationnels et techniques :
Le niveau rez-de-chaussée présente ainsi un effet de soubassement « hermétique » en terme d’impact visuel, réponse tant concrète que signifiante, à la forte demande de confidentialité et sécurité des locaux.

L’étage, développant les locaux à activité de communication et de bureaux, présente des parois vitrées continues, associées selon leur orientation à des éléments brise-soleil en résine composite, préservant de l’ensoleillement tout en assurant une identité formelle affirmée.

La plateforme laboratoire regroupe les 12 laboratoires dédiés et leurs fonctions communes.
Il s’agit d’une zone compacte aux entrées contrôlées, accessible depuis le hall rez-de-chaussée, ainsi que depuis les bureaux du R+1 via l’escalier réservé.

Chaque module laboratoire standard regroupe sas, salle de préparation, salle d’expérimentation, local technique associé.
Une grande exigence est portée à la maîtrise des nuisances pouvant altérer la qualité des expériences : éloignement des masses mobiles métalliques, des sources électromagnétiques, vibratoires (équipements sur socles antivibratiles), maîtrise des « courants vagabonds » …

Une galerie technique centrale, irriguant chaque module laboratoire de façon autonome en « back-office », constitue le point fort de la configuration du plateau technique laboratoires.

Une circulation périphérique assure l’entrée des personnes aux différents modules laboratoires sous contrôle d’accès, ainsi que les liaisons logistiques préservant la confidentialité des recherches. Cette circulation périphérique constitue également une enveloppe de protection supplémentaire pour les modules laboratoires vis-à-vis des nuisances externes (bruits, vibrations, etc…).

À l’étage, les locaux de la zone tertiaire sont regroupés et positionnés le long d’un axe de communication constitué par une circulation dont les dimensions et l’ambiance soignée constituent en soi un parcours privilégiant les rencontres, complément indispensable du hall dont elle est le prolongement, et en interface avec le bâtiment existant 3R1.
Il s’agit de constituer ainsi un élément unificateur et fédérateur entre le cadre bâti neuf et existant.

Les locaux salles séminaires, réunions, convivialité, documentation sont ainsi accessibles par un lieu support de convivialité, favorisant ainsi le dynamisme des échanges entre les équipes, et des partenaires extérieurs.

Politique de confidentialité
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Top